Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui suis-je ?

null

Prénom : Alex(andra)
Age : 34 ans
Job : Responsable webmaster
E-mail : cmay21@gmail.com

Couleur : le bleu
Qualité : la tolérance
Défaut : la curiosité et l'impatience
Rêve : tourner les moulins à prière de Lhassa et fouler les terres de l'Australie
Peur : la banalité

Et pourquoi ce blog : Parce que chaque voyage est une expérience humaine qui me construit. Je n'en reviens jamais la même ! 

Destinations

KATMANDOU / TIBET (Lire...) :
Ecole Victor Hugo Manjushree Vidyapith
Stupa Swayambunath
Durbar Square
KRMEF
Nyalam
Tingri
Col de Lalungla La
Rongbuk
Everest Base Camp

VIETNAM (Lire...) :
Ho Chi Minh
Tay Ninh
Can Tho
Delta du Mekong
Phan Thiet
Dalat
DaNang
Hoi An
Marble Mountain
My Son
Cat Ba
Bich Dong
Tam Coc
Hang Mua
Ha Noi

JORDANIE (Lire...) :
Mer morte
Route de Tafila
Petra
Little Petra
Route du Roi
Wadi Rum

Aqaba

AUSTRALIE (Lire...) :
Sydney
Flinders Ranges
Coober Pedy
Kulgera
King Canyon
Uluru
Kata Tjuta

SLOVENIE (Lire...) :
Bovec
Bohinj
Soca
Ljubljana

CROATIE (Lire...) :
Pula
L'ile de Cres
Zadar
Nin
Zrmanja
Lacs de Plitvice

TUNISIE (Lire...) :
Tunis
Carthage
Sidi Bou Saïd
Bizerte
Tabarka
Bulla Regia
Chemtou
Dougga

EGYPTE (Lire...) :
Les pyramides de Guizeh
Khan El-Khalili
Le Musée du Caire
Le centre ville
L'Oasis de Bahariya
Le désert noir
Le désert blanc
La région d'Agabat
Le site de Saqqarah

ROME (Lire...) :
Visite du Colisée
Le mont Palatin
Le Forum Romanum
La Fontaine de Trévi
Le Vatican
Le musée du Vatican
La place Navona
Le Panthéon

NORVEGE (Lire...) :
Oslo et alentours
Preikestolen
Fjords
Bergen et sa région
Strynefjell
Route des Trolls
Alesund et Molde
Route de l'Atlantique
Trondheim
Plateau de Dovre

SAINT-MARTIN (Lire...) :
Baie Nettlé
Baie aux prunes
Baie aux prunes 2
Fort Saint-Louis
Orient Bay
Mullet Bay
Marigot
Philipsburg
Fiar's Bay / Happy Bay
Anse Marcel
Case ma doudou
Pic Paradis
Rocher Créole
Maho Beach
Baie longue

MADERE (Lire...) :
Funchal
De Porto Moniz à Paul da Serra
De Ribeira Brava à Curral Das Freiras
Paul Da Serra
Serra de Agua
Pico ruivo
Jardin botanique et Orchidées
Pico de Areiro
Santa Cruz

LAPONIE (Lire...) :
Trajet aller
Korvala
Le village du Père Noël
Ballade en traîneau
Safari en motoneige
Kemi, le château de glace
Trajet retour


FRANCE :
Cassis
Moustier et le lac de St-Croix
Les Gorges du Verdon
L'Ariège, les Pyrennées


REPUBLIQUE TCHEQUE (Lire...) :
Prague
Cesky Krumlov
Karlovy Vary

CANADA (Lire...) :
Mont Royal
Le biodôme
Le jardin botanique
Quebec
Chute de Montmorency
Sur la route
Parc de la Mauricie
Parc Omega
Montréal

IRLANDE (Lire...) :
Dublin
Le Connemara
Les falaises de Moher

SENEGAL :
Dakar, côte ouest
L'Ile des madeleines
L'Ile de N'Gor
Le lac rose
Toubab Dialao
Joal Fadiouth
Ile de Gorée
Les mamelles
Keur Bamboung
St-Louis
Réserve de Bandia

FINLANDE :
Turku
L'ile de Ruissalo
Les Yellow Nose
La visite du chateau
La ville de Tampere
Le boat trip
Concert à Helsinki
Balade à Naantali
Séjour en Laponie
Helsinki - Tallinn en Estonie
Riga, Lettonie

SUEDE :
Göteborg et les îles

LES BALEARES :
Minorque

25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 21:00

Après une soirée bien arrosée (où nous avons gouté la téquila vietnamienne et je confirme elle passe très bien !! :)), le dernier réveil à Da Nang fut difficile. Arnaud et moi avons pris un dernier petit déjeuner en compagnie de notre hôte, Steph, avant de la remercier et de reprendre la route en direction du nord.

Nous avons pris un avion pour Hai Phong, puis un bus le lendemain et un bateau pour rejoindre l'île de Cat Ba, dans la baie de Lan Ha, située à une quinzaine de kilomètres au sud d'Halong Bay (piou, vous suivez ?).

Suivant les conseils des voyageurs que nous avons croisé sur notre route, nous avons choisi de faire halte ici plutôt qu'à Halong Bay, car la région est moins fréquentée et surtout, on trouve sur l'île de Cat Ba une "école d'escalade" qui vous emène faire du Deep water soloing ! (Kesako ?) Alors, le principe est simple : faire de la grimpe en toute liberté, sans baudrier ni corde. Tout ce matériel ne vous est d'aucune utilité puisque vous escaladez les îlots et n'avez qu'à vous laisser tomber dans l'eau dès que vous n'avez plus de force ! (en fait, le plus dur, c'est d'éviter les méduses et de remonter sur le bateau après ! :)) Mais c'est un pur bonheur... et une première pour moi !!!
Nous avons ainsi passé toute journée du lendemain à "jouer" dans ce décor de rêve... 

CatBa.jpgCatBa2.jpgCatBa3.jpgCatBa4.jpg
Cat Ba

Après 2 jours passés ici et ne pouvant me résourdre à partir sans avoir vu la si célèbre Baie d'Halong (Bah ouai, quand même !), nous décidions de rester un jour de plus (en même temps, le choix n'est pas difficile !) et options pour un Boat Tour à la Baie d'Along. Nous avons ainsi passé 6h à bord d'un voilier, nous promenant dans la baie de Lan Ha, archipel de 366 îlots rocheux, pour rejoindre la Baie d'Along !! Au programme, escale pour une balade en kayak sur une eau turquoise, dans un décor exceptionnel, visite d'une grotte, petite pause sur île déserte pour faire trempette, et petit arrêt à la Monkey Island (l'île des singes). Nous avons tenté une petite balade sur les hauteurs, mais la chaleur était vraiment plombante. On a juste croisé Marcel, un singe qui s'est prêté au jeu des photos, avant de remonter à bord du voilier !

En début de soirée, nous avons traversé les villages flottants, accompagnés d'un sublime couché de soleil... Je crois d'ailleurs que ces derniers instants sur le voilier, personne ne parlait, nous étions captivés par ce spectacle (ouai et bien crevé aussi ! :))
"Mais la Baie d'Halong alors ?" Bah, franchement, il n'y a pas grande différence (vous en avez vu une sur les photos ?) ! Je m'attendais à voir passer les si célèbres jonques en bois, mais non ! Cela fait des années qu'on ne les voit plus que sur les cartes postales... Alors entre Lan Ha et Ha Long... bah 1 partout !

Le soir, nous avons retrouvé un couple de français et d'anglais avec qui nous avions sympathisé sur le bateau. Petit dîner dans ll'un des restaurants flottant, sous un ciel étoilé... mais je n'avais pas le coeur à gouter la spécialité locale : les limules (ou crabes Sam). Non, vraiment, ils sont trop mimi, on va pas les manger ! En plus, ils sont en voix d'extinction... Non, allez, des nouilles, du riz, c'est bien ! :)

Le lendemain, nous quittions ce lieu magique, un peu triste d'être arraché à tant de beauté, direction la province de Ninh Binh.
Réputée pour ses paysages fabuleux, cette province est appelée la baie d'Along terrestre. On y a d'ailleurs tourné de très belles scènes du film Indochine ! (Heu... perso, j'me souviens plus trop de ce film...J'avoue que l'Amant m'a plus marqué, mais rien à voir, je m'égare... :))

Nous avons alors posé nos sacs à Hoa Lu, ville principale de cette région, mais sans grand intérêt. A l'hôtel, nous avons fait la connaissance de Manuela, une espagnole baroudeuse... puis de Franz, un allemand qui passait aussi par là... et enfin de François, un français qui venait d'avoir un accrochage en scooter (note pour plus tard : ne pas rouler en scoot ici !)

Le lendemain, nous décidons de louer 2 scooters pour la journée (Ouiii... je sais...) et de partir, Franz, Manuela, Arnaud et moi visiter la région. Première halte : Bich Dong. Petite ballade d'une heure (sous un soleil de plomb, dès 9h du matin !), pour visiter la grotte de Jade et jouir, en haut du mont, d'un panorama exceptionnel ! Je tiens à dire que les mecs m'ont laché et que j'ai fini seule au sommet pour vous ramener ces photos... (Non mais je tenais à le souligner, c'est important... :))

Bich DongTam Coc2 
Bich Dong                                                Tam Coc

Vers 11h, même si la température avoisinait les 38°, nous avons fait une halte à Tam Coc, pour une promenade au fil de l'eau. Ici, on comprend l'appelation de "baie d'Along terrestre" ! Lu, notre rameuse, nous a baladé sur la rivière durant 2 heures au milieu de ces monts rocheux qui dominent les rizières et où se cachent temples et pagodes. Un spectacle extraordinaire ! Durant toute la balade, Lu, ce petit bout de femme, sous un soleil de plomb, ramait... avec les pieds ! Je dois dire que j'étais bluffée par sa dextérité ! Arnaud était plus curieux et persuadé de pouvoir en faire autant ! Résultat : bon gros fou rire pour Lu car nous avons fini dans les rizières (soi-disant, il a de trop grandes jambes... mouai c'est lui qui le dit...!), manqué de percuter 2-3 canards et sommes devenu ainsi l'attraction des touristes !!
Lu aura été formidable avec nous, même si elle a tenté de nous raquetter (c'est le jeu en ces lieux touristiques), si elle trouve qu'Arnaud n'est pas beau et que je dois me dépêcher de faire des enfants... parce qu'à mon âge "ce n'est pas sérieux" (Tiens, ca c'est cadeau !) 

Mais nous étions captivés par le paysage qui nous entourait ! Ninh Binh est réellement grandiose ! Certains disent que cette baie d'Along terrestre est le Paradis de l'Ouest. Pour les Bouddhistes, il s'agit de la demeure de l'âme, le lieu où l'on goûte la félicité, où l'on jouit de la lumière, de la liberté et de la joie éternelles. C''est tout à fait ça !

Après avoir repris des forces le midi, nous avons poussé jusqu'à Hang Mua.

HangMua.jpg
Hang Mua

Alors... bon... je fais la fière sur cette photo mais j'avoue... j'en ai ch*** pour monter les 450 marches à 40° !!! Mais bon, après 30mn (60 ?) de souffrance, on se dit que cette vue au sommet les vaut largement !! Car toutes les beautés que nous avions découvert au fil de l'eau le matin même, nous les surplombions. Grandiose, n'est-ce pas ? Et c'est là, à ce moment, là, devant ce paysage, que le Vietnam me fout ma plus grande claque (oui, j'en ai déjà pris 2 ou 3 depuis le début du séjour !), et que je mesure toute la grandeur de ce pays. Et moi je suis là, toute petite, face à ce décor majestueux...

Le lendemain, après cette journée déjà pleine de merveilles, nous sommes reparti avec Franz nous balader dans les environs, visitant encore quelques pagodes et temples. Derniers instants aux pays des merveilles, dernières bières fraîches aussi avec notre ami, car il était déjà temps pour nous de rejoindre Hanoi. Un petit pincement au coeur car Franz a été une belle rencontre et aussi parce que Ninh Binh est stupéfiante...

HaNoi2.jpgHaNoi.jpg
Ha Noi

En fin d'après-midi, Arnaud et moi arrivions donc à Ha Noi par le train, dernière étape de notre beau voyage au Vietnam. (Daaah, quoi ? Ca fait déjà 3 semaines ???? Snif...)
Nous avions prévu d'y séjourner 3 jours, afin de profiter encore un peu de l'atmosphère vivifiante des grandes villes vietnamiennes. Et je dois dire qu'avec Ha Noi nous étions servi ! Cette ville cosmopolite est une vraie fourmilère, toujours en activité, pleine de vie (tu m'étonnes ! 6,562 millions d'habitants en 2010 !!) et incroyablement captivante ! Pourtant, nous avons flané dans le vieux quartier, à travers ses 36 rues (rue de la chaussure, de la mercerie, des médicaments...), défiant presque le rythme de la vie ici. Nous avons visité le temple de la littérature, s'inscrustant par moment dans les groupes d'étudiant, mangé une glace au bord du lac Hoan Kiem et assisté au spectacle des marionnettes sur l'eau de Thang Long ! Un art vieux de plusieurs siècles ! (Enfin, je dis "on", mais Arnaud s'est endormi au bout de 10mn :) Oui... je dénonce, oui !)

Puis derniers souvenirs, derniers nems, dernières bières et en un instant nous étions assis dans l'avion, le coeur serré, "obligés" de rentrer au bercail...

C'est ainsi que s'achève ce périple fabuleux, à la découverte d'un vietnam authentique et merveilleux. Je résumerai ses 3 semaines en émotion :
J'ai ri : lorsqu'on a festoyé avec les Vietnamiens à Ho Chi Minh
J'ai pleuré : en découvrant les horreurs et les dégats de la guerre
J'ai appris : tellement de choses sur l'histoire du pays, la vie des vietnamiens et moi aussi
J'ai rencontré : des personnes formidables : vietnamiens, français, allemands...
J'ai souri : une paire de fois en écrivant ces articles, me remémorant nos péripéties...
Et surtout j'ai profité : de tous ces instants, ces paysages spectaculaires et j'espère que vous aussi ! 

Bon, je vous l'avais promi, je vous laisse les photos de notre break à l'Intercontinental de Da Nang, où travaille notre amie, Steph. Attention, personne dépressive, s'abstenir ! :) 

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 19:31

Après une première semaine riche en émotions, Arnaud et moi avons poursuivit notre périple vers l'Est. Nous avons donc quitté la ville d'Ho Chi Minh au matin pour rejoindre Phan Thiet, ville côtière située 200km de la capitale et, selon nos estimations, à une petite heure de train... Erreur de débutant... Il nous en a fallu 3 !! Oui, au Vietnam, le train roule à 60km... L'avantage, c'est qu'à cette allure, vous pouvez pleinement jouir de la vue !!! :)

PhanThiet MuiNe.jpg
Phan Thièt

Arrivés à Phan Thièt, nous avons posé nos sacs dans un petit bungalow en bord de mer, avant d'aller faire trempette dans cette eau chaude et limpide... (et infestée de méduses !!) Mais à 38°, en plein caniard, nous n'avons pas tenu longtemps ! Nous avons alors opté pour une ballade en scooter, précisément pour aller voir les dunes de sable rouge... Mais sans succès, nous ne les avons jamais trouvées !! (Merci le guide du rout' et ses indications pourries ! :))
En fin de journée, nous avons poussé notre escapade jusqu'à Mui Né, petit village de pêcheurs. Nous sommes arrivés au coucher du soleil, à l'heure où tous les bateliers rentrent de leur journée de pêche. Un spectacle fabuleux, la vue du haut du village était simplement sublime...

Le lendemain, nous avions réservé un bus pour nous rendre à Da Lat. Nous troquions alors plage de sable fin contre verdure et montagnes. Durant les 4h de bus, nous avons été envoutés par les délicieux mélanges de parfums : sapin, jasmin, épices (ça sentait le Maggi !!!) tout le long de la route... et un peu traumatisés aussi par la conduite Vietnamienne !

Da Lat, une des villes des Hauts plateaux du centre du Vietnam, est nichée à 1500 mètres d'altitude dans un cirque de collines. Ici, la nature est dans la ville et la beauté des lieux dans le coeur de ses habitants. Voilà seulement 5mn que nous déambulions là pour trouver un hôtel, nous n'avions pas remarqué qu'une vietnamienne nous suivait depuis notre arrivée pour nous proposer les services de son hotel (Plus amusante qu'encombrante finalement). Nous l'avons suivi et ne l'avons pas regretté. Loan a été une mère poule durant les 3 jours où nous avons séjourné chez elle.

DaLat P1070721
Da Lat

Le lendemain, selon ses conseils, nous avons choisis (pour en voir un maximum) de nous joindre à un tour organisé (Oui oui, vous pouvez le dire, c'est une première !). Au programme : visite d'une "fabrique" de fleurs, d'une exploitation de café, d'un élevage de criquets, d'une usine de fabrication de la soie mais aussi ballade à la cascade des éléphants, visite de la pagode de Linh An Tu et enfin de l'ancienne gare routière de Da Lat ! 

Sans vous donner tous les détails de chaque visite, je vous laisse quelques anectodes :
- Da Lat produit 80% des roses du pays,
- la production du café vietnamien est plutôt surprenante : les graines de café sont données à des luwak (une civette asiatique), qui les mangent, les digèrent, puis les ch***. Les vietnamiens récupèrent ces excréments et en font du café... délicieux (Si si j'vous assure ! Il m'en reste, passez donc boire un café à la maison ! :))
- l'alcool de riz n'est pas mauvais non plus, mais à 10h le matin, c'est un peu rude... :)
- sur les 10 participants à ce périple, Arnaud et moi étions les seuls "touristes" ! Du coup, lors de la dégustation de criquets, les vietnamiens ont bien ri de nos têtes, comment dire... d'européens écoeurés par ce mets pas vraiment apétissant
- la cascade des éléphants... Vous avez deviné pourquoi ce nom ? Mais si, regardez bien la photo 44/92 :) 

Le soir, la ville devient plus animée encore que le jour. Les habitants se retrouvent sur la grande place du centre pour manger ensemble et déambulent dans les allées du marché. Nous avons donc, naturellement, fait de même !

Le lendemain, pour ce dernier jour à Da Lat, nous sommes allés visiter la Crazy House, un musée-hotel ouvert au public. C'est le Disneyland local ! Une batisse totalement déjantée créée par une architecte vietnamienne, très inspirée par Gaudi. Etonnant !

Le jour suivant, nous quittions Da Lat pour retrouver Steph, notre amie installée à Da Nang.

Les retrouvailles furent intenses et pleines de surprises... Mais j'y reviendrai, car Arnaud et moi sommes parti en scooter l'après-midi retrouver Stephane et Anto, notre couple de mosellans, à qui nous avions donné rendez-vous à Hoi An.

HoiAn HoiAn3
Hoi An

Hoi An est une perle du Vietnam ! Classée au patrimoine mondial par l'Unesco, la ville a survécu aux ravages de la guerre. La promenade dans son centre historique est un vrai délice (car interdit aux voitures, c'est reposant !). On y découvre de sompteuses batisses en bois, je ne sais combien de temples et pagodes, et un pont Japonais datant de 1593 ! Une légende locale raconte qu'il est indestructible, car il a survécu à l'incendie qui ravagea le quartier Japonais. Dans les années 1980, une plaque votive destinée à le protéger a été retrouvée à quelques mètres. Les habitants d'Hoi An sont aujourd'hui persuadés que si l'on retire cette plaque, le pont s'écroule aussitôt ! :)
Hoi An, c'est aussi des boutiques. La ville est connue pour son "sur mesure". Des centaines de boutiques où l'on vous confectionne costume, sac, chaussures...

Nous étions vraiment bien ici, cette ville est belle, avec tous ces lampions suspendus... Mais je crois que le plus beau des spectacles se joue dès la nuit tombée. Un autre pont s'illumine au dessus du fleuve et dévoile toute la magie des lieux ! C'était féérique... J'étais véritablement transportée... sous le charme !

Le lendemain... je vais passer cette journée, car nous avons complètement déconnecté du séjour, invités à nous prélasser dans le complexe hôtelier où travaille Steph. Au programme : plage, piscine, bar, resto... grand luxe. Je vais directement passer à la journée qui suivi, mais promis, vous aurez quelques photos à la fin de cette aventure... :)

Le surlendemain, donc, Arnaud et moi sommes restés visiter Da Nang. 

DaNang2.jpg DaNang
Da Nang

Ville moderne en pleine expension, Da Nang est la 3ème ville du Vietnam. Même si y rouler en scooter relève parfois du défi (mais on a géré comme des chefs !), c'est une ville animée où il fait bon vivre. Mais encore une fois, la température nous a rapidement plombé et nous avons préféré nous refugier au musée Cham : une maison coloniale qui abrite les plus belles oeuvres de l'art Cham. Plus de 300 sculptures en gré de plusieurs mètres de haut sont exposées, datant du Ve au XVe siècle. Superbe !

Petite précision, car vous êtes sûrement dubitatif en voyant certaines photos. Effectivement, sur les photos, les vietnamiens sont recouverts de la tête au pied, même à 40°. Mais ils n'ont pas froid, non. Les femmes, principalement, ne veulent surtout pas prendre de couleur. Elles "cultivent" la blancheur de leur peau. C'est un signe de beauté !

Le jour suivant, Steph étant de repos, nous sommes partis tous les 3 visiter les ruines de My Son.

MySon.jpg MySon2.jpg
My Son

Le site Cham de My Son, malheureusement détruit à plus de 80% par les bombardements, est le site archéologique le plus important du royaume du Champa et de la civilisation Cham. Même s'il ne reste plus qu'une poignée de tours, le site, érigé du IVe au XIIIe siècle, a gardé toute sa beauté et toute sa poésie.
Français, Polonais, Italiens se relayent encore aujourd'hui pour poursuivre les travaux de fouille. Un vrai trésor...

Le lendemain, Arnaud et moi sommes partis visiter la Marble Moutain, au sud de Da Nang.

MarbleMountain
La Marble Mountain

Cette montagne de marbre se compose de 5 collines calcaire, les 5 éléments primordiaux. Mais seul le mont de l'eau se "visite" ou plutôt de gravit. On y trouve plusieurs pagodes, temples et grottes. La plus impressionante est celle de Huyen Khong, une immense cavité d'une trentaine de mètres, sombre et enfumée par l'encens. La grotte servit d'hopital au Vietcong en 1968. Il y règne une atmosphère toute particulière, et encore une fois, j'étais scotchée. Malheureusement, les photos ne traduisent pas toute sa grandeur ni sa splendeur, mais mon entrée en ce lieu restera un des moments les plus forts de ce voyage. Je ne m'attendais pas à autant de beauté...

Partager cet article

Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 18:58

C'est en novembre dernier que Steph, une amie, est partie s'intaller au Vietnam. Mmmmm... après l'envie irresistible de lui coller une tarte à l'annonce de cette nouvelle (oui... non... ça m'agace quand les gens partent et pas moi ! :p), il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour réserver nos billets d'avion et organiser ce nouveau périple !... :))
Visas réservés, valises bouclées, un guide du rout' en poche, et c'est parti ! Vous êtes prêts vous aussi ? Allez !

Arnaud et moi sommes arrivés à Ho Chi Minh vers 8h du matin, avec 6h de décalage horaire et par 28° ! Les 11h de vol nous ont permis de faire la connaissance de Stephane et Antonella, un couple de mosellans bien sympa. C'est donc tout naturellement que nous leur avons proposé de partager le taxi et de prendre un ptit godet à la terrasse de notre hôtel. (Ouaiii, il n'est que 9h.. mais 9+6-11... Ah ben vous aussi vous avez du mal à calculer !! :)) 
Premières impressions : les scooter ont envahi la ville mais la bière est bonne... Mais ce qui m'a le plus frappé, c'était d'entredre la mélodie de "Vive le vent d'hiver" lorsque la voiture à coté de nous a passé la marche arrière !!! (Si si, ridicules nos bips de signalisation !!!)

Mais pas le temps de se poser, An-So et Audrey, deux amies qui terminaient leur périple, nous ont rejoint pour visiter la ville.

HoChiMinh HoChiMinh2.jpg
Ho Chi Minh

Première ballade dans la ville d'Ho Chi Minh (ancienne Saigon. D'ailleurs ici, tous l'appellent encore ainsi)... Nous traversons le parc, mais la température grimpe vite ! 38° à midi, nous faisons une halte pour nous restaurer avant d'aller visiter une pagode, la première d'une longue série !

La ville d'Ho Chi Minh est suprenante, tellement vivante, à croire que jamais la guerre n'est passée par là. Pourtant, son musée, lui,(anciennement appelé "Le musée du massacre américain") vous rappelle vite à la dure histoire du pays. En général, pas du tout fan de ce genre d'interlude macabre (mais culturelle), je crois que nous ne pouvions pas venir au Vietnam sans nous imprégner de son passé. Mais dès le 2ème étage, j'eus beaucoup de mal à soutenir mon regard sur ces clichés atroces... Au 3ème, je refusais de poursuivre la visite, ne pouvant pas supporter plus longtemps ce musée de la bêtise humaine : les dégâts de l'agent orange et du napalm. Mais comment peut-on ?... Et dire que certains américians se prenaient fièrement en photo devant ces horreurs... J'étais presque soulagée d'en voir d'autres pleurer... (Mes mains tremblent encore à l'heure où je tape ces mots...)

Le lendemain, nous sommes partis avec les filles en direction de Tay Ninh, berceau de la religion Cao Daï. "Inventé" par un fonctionnaire cochinchinois dans les années 1920, le Cao Daï rassemble les grandes philosophies religieuses de l'Occident et de l'Extrême-Orient. Un "assemblage" de spiritualités plutôt surprenant !!

TayNinh2.jpg
Le temple Cao Daïste de Tay Ninh

Pas étonnant donc à ce que nous retrouvions sous le même "toit", une statue de Boudha, Confucius, Lao-Tseu, Jésus et bien d'autres déesses et disciples.
Par chance, nous arrivions à l'heure de la messe. Nous avons évidemment respecté les lieux en nous déchaussant, mais étions presque gênés de perturber ce rituel, une cérémonie où se croisent Boudhistes, Chrétiens et Taoïstes !!
Rapidement je suis émerveillée par la décoration de l'édifice, à tel point que je ne sais plus où regarder ! Toutes ses couleurs, ses sculptures... Ce temple de l'art kitsch construit entre 1933 et 1955 de près de 110m de long, se compose d'une nef divisée en 9 parties, les 9 étapes pour accéder au paradis, et est entourée de vitraux portant tous le symbole du cao dai : l'oeil divin enfermé dans un triangle. Simplement magnifique...

L'après-midi, nous avons fait une halte pour visiter les tunnels de Cu Chi, refuges des Vietcong pendant la guerre. Immense labyrinth souterrain, les tunnels de Cu Chi ont été creusés à la main dans les années 1940, certains descendaient jusqu'à 9 mètres pour résister aux bombes et passages des chars. Mais j'ai été bluffée d'apprendre qu'en temps de guerre, le peuple vietnamien, qui n'avait rien, recyclait le métal des bombes énemies pour le fondre et fabriquer des pièges, des trappes et autres pics empoisonnés.
C'est fou, ils n'avaient rien, mais ils étaient si ingénieux qu'ils ont pu résister à l'une des armées les plus puissantes !! (Pas de photos les amis, j'ai visité pour savoir, peut-être comprendre, mais mon appareil n'est pratiquement pas sorti de son étui... Par pudeur ou honte, je ne saurai dire...)

Le lendemain, les filles sont parties de leur côté, nous du nôtre : le Delta du Mekong.
Nous avons alors pris le bus pour Can Tho, une ville située au coeur du Delta. Sans itinéraire, sans réservation, nous aviserons sur place...

 

Can_Tho.jpg Can_Tho2.jpg
Can Tho

Après 4h de bus, nous tombions sur deux visages familiers : Steph et Anto ! Comme nous, ils avaient prévu de faire escale ici. 
En arrivant à Can Tho, on se dit que la ville n'est pas très fun et que l'on risque vite de s'y ennuyer. Mais à la nuit tombée, c'est une autre ville : les scooters affluent de partout, les lumières des marchés et le monde des rues vous redonnent du souffle 
et vous entraînent dans une euphorie à laquelle on ne veut pas résister ! 

Nous avons dîné avec nos amis puis avons terminé la soirée autour d'un dernier verre, jouissant de la vue sur Can Tho depuis le toit terrasse d'un hotel. Mmm... magique !

Le Lendemain, nous partions tous les 4 retrouver Weng, un jeune étudiant en tourisme qui sera notre guide pour ces 2 jours.
Nous l'avons d'abord suivi jusqu'à Won Cai Son, petite maison aux abords du fleuve, à quelques minutes de la ville. Après une rapide visite des lieux, juste le temps de poser nos sacs, Weng nous propose de partir faire une ballade en vélo, découvrir le grenier à riz du Vietnam ! 
Véritable "mer nourricière", le Mékong gouverne la vie des hommes. On y né, on y vit et on y meurt. Ici, eaux, terres et hommes se mélagent, chacun joue son rôle et se respecte. 

DeltaMekong1.jpg DeltaMekong2.jpg
Delta du Mékong

Sur la route, nous croisons des pêcheurs. Ils ont une pratique bien rodée : un filet de 4 mètres sur 4, attaché à des bambous, est plongé dans les eaux troubles du fleuve et un système de poulis permet de le remonter dès qu'un visiteur est pris au piège. Encore une fois, astucieux !

Après une heure de ballade, nous faisons halte dans une petite ferme fruitière. Nous commençons par la dégustation : mangues, durians, bananes... c'est vrai régal qui réveille nos papilles mais surtout notre curiosité. Nous posons tout un tas de question à Weng sur la vie locale, les habitants du Mekong, leur culture et leurs coutumes, la pêche... la vie ici quoi ! Il nous explique qu'au Vietnam, plusieurs générations vivent sous le même toit. Lui-même vit avec ses parents mais aussi ses grands-parents et les enfants de sa soeur (ca va, vous suivez ? :)). Il poursuit en nous expliquant que les anciens (ceux qui ont bâti la maison) sont enterrés dans le jardin. Il ajoute aussi, qu'au Vietnam un homme, pour avoir le droit de demander la main de sa prétendante, doit grimper en haut d'un cocotier et en cueillir le fruit pour l'offrir aux parents de sa douce. (Alors les gars ? Cap ? :)

De retour, le repas était déjà prêt... un repas 100% local : poisson, nems, rouleau de printemps, porc au caramel... Un délice... Nous avons achevé cette journée avec encore 1000 questions à notre hôte, nous voulions connaître tous les secrêts du Mékong...

Le lendemain matin, nous sommes partis visiter le marché flottant de Cai Rang... Une myriade de bateaux chargés de pastèques, patates douces, ananas, oignions... Pour vous y retrouver, il suffit de repérer les longues perches au bout desquelles sont accrochés le ou les produits du grossiste ! (Pas con !)

L'après-midi, après avoir remercier notre guide et notre hôte, nous avons repris la route pour Ho Chi Minh. Petite halte avant de poursuivre notre périple...

Le soir, nous nous sommes arrêtés manger dans un petit restaurant local, à 2 pas de notre hotel. A notre arrivée, l'ambiance était déjà bien réchauffée ! A coté de nous, une tablée de Vietnamiens fêtait l'anniversaire de l'une d'eux. Et au moment de trinquer, (réflexe de poivrot soirée) je levais mon verre ! Amusés, ils ont rempli nos verres de whisky et vodka et nous ont invité à festoyer avec eux. Plus tard, Arnaud avait une guitarre entre les mains et leur jouait "Patron y'a marrée basse"... (Bah quoi ? Ils voulaient une chanson en français !!! :) 

Partager cet article

Repost0